Cotations techniques VTT sur VTTrack

On parle ici de cotation technique à VTT, indépendamment d’autres critères
comme le coté physique, l’exposition. Le pilotage. est effectivement spécifique
au VTT, Les km et le d+, il suffit d’avoir du physique pour les absorber, à la
limite en entrainement purement physique sur velo de route fait l’affaire (ou
tout autre sport d’endurance). La distance, le dénivelé peuvent se lire sur une
carte, pas la difficulté technique d’un sentier.

Ces cotations ne s’entendent non pas comme la cotation maximale sur un
passage, mais comme une moyenne sur toute la section. En matière de technique à
VTT le spectre de pratique est si grand que quand c’est trop facile, trop
large, on ne trouve pas de plaisir de pilotage, et au contraire si c’est trop
technique on est à coté du vélo… La cotation technique est donc là pour vous
situer et choisir des itinéraires à votre niveau, avec globalement le sentiment
d’avoir pris plaisir à le parcourir ! (en dehors des autres plaisirs liés
au paysage ou à la dépense physique).

Vert = T1

Il s’agit de voies larges, pistes, ou de sentiers plus étroits, mais sans
grande courbe, quasi plats ou pentus mais lisses ! S’adresse à toute
personne sachant pédaler : Le placement sur le vélo n’a aucune importance,
il faut juste rester en selle et pédaler pour garder son équilibre, et savoir
freiner.

Bleu= T2

Généralement il s’agit de sentier larges, peu pentus et présentant peu
d’obstacles. Le placement sur le vélo consiste à ce niveau à pencher le vélo
pour prendre les virages (plus ou moins rapidement). C’est généralement le
niveau des initiés , ou des débutants doués.

Orange = T3

Le sentier se fait étroit (30cm) et plus sinueux, mais toujours dénué de
gros obstacles nécessitant un gros ralentissement. Le positionnement sur le
vélo doit être plus précis : pied en bas extérieur dans les virages,
aisance dans les épingles, passage en arrière du vélo dans les zones plus
raides. C’est le niveau de la grande majorité des pratiquants réguliers. Sur le
grand parcours de n’importe quelle randonnée organisée, on voit surtout des
vététistes de ce niveau.

Rouge = T4

En plus d’être étroit et sinueux, le sentier lui même présente des
difficultés qui obligent à placer la roue dans quelques cm, de se positionner
sur le vélo de manière précise, de savoir moduler son freinage pour passer
lentement. On peut rencontrer des marches assez hautes qui nécessitent des
capacités en franchissement, des épingles fermées, un terrain fuyant, une forte
pente. C’est le niveau de beaucoup de vététistes qui n’aiment pas poser le pied
et apprécient un certain engagement.

Violet = T5

Par rapport au niveau précédent la notion d’équilibre sur le vélo et de
lecture du terrain monte d’un cran. Il ne s’agit plus de passer des obstacles
au ralentit, mais d’être à la limite de l’équilibre. On est très proche du
trial : épingles à passer obligatoirement en nose turn obligatoire,
marches très hautes..

Violet = T6

Difficile de trouver de nouveaux critères de difficultés à ce niveau, alors
on joue dans leur combinaison : On prend les difficultés du niveau T5 et
on les additionne, c’est à dire qu’on peut combiner pente très raide avec
épingles trialisantes !

Noir = NR (non Roulant)

Certes tout est passable en trial, mais ce n’est plus justement du roulage.
Les sections en NR sont en principe des sections de montagne ou la géologie, le
tracé du sentier n’ont vraiment pas été pensé pour le VTT 😉 Bien entendu on
peut imaginer que le niveau technique de la pratique aidant, certains NR soient
dans le futur reclassés en T7 ou plus !

On retrouve ces niveaux de cotations, plus ou moins exprimés de la même
façons sur

Note: certaines traces ne sont pas encore colorées en fonction de leurs
difficultés et restent en violet clair, car il n’existe pas de cotation
technique pure sur ces traces ! Le cas des traces de UtagawaVTT est
particulier : nous avons utilisé la cotation MAX comme cotation moyenne
(en attendant un éventuel alignement).

Cotations d’exposition :

Les cotations d’exposition sont définies sur:

​VTTour
​Singletrack

  • tobbi

    VTTrack est extrêmement pratique. Avoir sur la même carte les sentiers OSM et les sentiers VTTour est exceptionnel. Il faut continuer ! J’ai d’ailleurs fait un don Paypal l’année passée.

    Néanmoins une petite correction pour cette page de blog :
    La cotation OpenStreetMap (mtb:scale de 0 à 5) et la cotation Single Trail Scala (S0 àS5) sont strictement identiques, puisqu’OpenStreetMap n’a rien inventé et utilise Single Trail Scala (« STS ») : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Key:mtb:scale.
    Je propose donc de mettre sur la même ligne OSM et STS plutôt que sur 2 lignes différentes : « OpenStreetMap (basé sur Single Trail Scala) »

    • Florent Coste

      Hello !
      Merci pour ton support !
      Tu as tout à fait raison !
      Dans quel secteur utilise tu ces sentiers OSM ?
      Remarque il y a aussi les sentiers de singletrack.fr dans la couche Sentiers

      • tobbi

        Dans les Alpes Maritimes.
        La force d’OSM est d’être open : chacun peut utiliser ces données pour générer des cartes selon ses propres besoins. Mais la seule information disponible est la cotation ; pas de photos ou longues descriptions.
        VTTour/SingleTrack proposent des photos et commentaires, c’est un vrai plus.
        Mais je ne connais pas de cartes utilisant leurs données, et c’est moins collaboratif dans le sens où il me semble que seul l’auteur du sentier peut décider de changer sa description, sa cotation ou son tracé.

        Enfin avoir les 2 en même temps c’est vraiment utile.